• Welcome to the Famous Columbia University •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]

Aller en bas 
AuteurMessage
Christina Sanchez
¤A Beauty Angel¤

avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 08/06/2007

Carnet Scolaire
Niveau Scolaire:
16/20  (16/20)
Relationships:

MessageSujet: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   Mer 13 Juin - 23:16

La belle Christina, venait de se réveiller. Elle avait cette étrange sensation que quelque chose n’allait pas. Et effectivement quand elle posa son regard sur son réveil, elle vit que l’heure affichée était 08h30 et non 07h30, heure à laquelle elle avait programmé son réveil.

Merde
lâcha t-elle en courant sous la douche, pourquoi aujourd’hui ! Merdeeeeeee

Après avoir passer vite faît une douche, elle passa rapidement des sous vêtements, ensuite elle choisit un jean slim, un débardeur noir et mit des bottes par-dessus son jean. Tout en faisant ça, elle se séchait les cheveux. Pas le temps de se maquiller, elle resterait au naturel aujourd’hui. Elle chopa son sac au vol et sortit en courant de son studio, pour y rentrer aussi vite


Non mais je le crois pas je le fais exprès !!


Elle prit un dossier rouge, ainsi qu’une maquette. Voilà la raison de son excitation elle avait rendez vous avec son prof d’Arts aujourd’hui même pour lui rendre un travail sur lequel elle avait bossé pendant plusieurs semaines. Et maintenant qu’il fallait le remettre au prof, elle était en retard. Chose qu’elle ne pouvait pas se permettre, il n’était pas du genre à aimer les retardataires et son temps était limité. Elle courait toujours dans l’université tout en pensant que celle-ci était bien trop grande et que c’était totalement ridicule d’avoir construit des couloirs aussi immenses. Elle se marra intérieurement, même à la bourre, les bras chargés, il fallait qu’elle regarde l’architecture.
A 09h02, elle se présenta devant la salle, elle essaya de reprendre son souffle, mais n’y arrivant pas elle entra dans la classe et entre deux halètements, elle dit


Désolée Monsieur Lound, j’ai fait tout mon possible pour arriver à l’heure, mais d’un mon réveil m’a lâché, de deux, cette université est cent fois trop grande et de trois, je suis une fille, il me faut plus de cinq minutes pour me préparer. Ah oui, j’allais oublié, bonjour !!!


Elle le regarda en priant pour qu’il ne la mette pas à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Lo
Invité



MessageSujet: Re: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   Ven 15 Juin - 14:56

Terry Lound avait commencer sa journée comme à son habitude par les rendez-vous avec les élèves. Certains d'entre eux devaient lui remettre aujourd'hui un projet de composition ainsi qu'une maquette. Il avait entamé sa journée par la visite d'une jeune file certe très intelligente mais qui n'aurait sans doute jamais réussit à tirer quoique ce soit de quelque instruments que ce soit. Il dit expliqua gentillement mais fermement que son avenir dans le monde des arts était plus que compromis et lui conseilla de revoir son orientation car elle ne réussirait jamais dans ce domain.
La jeune fille avait les larmes aux yeux ce qui exaspéra profondément Terry. On se devait de prendre en considération les remarques non comme des attaques mais comme des conseils.

"Votre attitude me conforte dans mon idée. Vous pensez sans doute jeune fille de que monde des arts est un monde doux et surcrée dans lequel vous évoluer en faisant uniquement appel à votre talent? Il n'en est rien. Vous devez respecter des règles et dans votre cas comme votre talent n'est certe pas à la hauteur des règles, je vous prirais de sortir de mon bureau et de ne plus y revenir. "

Il avait été sec et direct. Ce n'était pas réellement dans ses habitudes et même s'il n'en avait rien laisser paraitre il était triste de briser les rêves de cette jeune fille, mais il ne pouvait pas la laisser continuer dans une voie de garage et sans doute remercirait-elle ce professeur un peu trop direct plus tard de lui avoir ouvert les yeux.
Il était maintenant 8h30, il avait légèrement empiété sur son planning déjà si chargé. Il avait rendez-vous avec la seconde élève de la journée à 8h20 et donc dès que la première jeune fille sortie il la suivit pour aller appeler la seconde.

"Christina Sanchez, je vous prie"

Le nez dans sa liste de rendez-vous il n'avait pas regarder le couloire.
Un premier appel resta sans réponse. Terry pensa que la jeune demoiselle devait être plongé dans ses reflexions et n'avait pas entendue, mais un regard au dessus de sa liste lui permis de voir que la jeune demoiselle n'avait sans aucun doute pas entendu mais surtout n'était pas là.
Son prochain rendez-vous était à 9h00 et bien entendu le jeune homme qu'il devait voir n'était pas là.
Furieux sur cette élève qui lui faisait perdre son temps, Terry s'engouffra dans son bureau, claquant la porte derrirèe lui.

Il s'installa dans son fauteuil, juste derrière son bureau et enclencha la chaîne hifi à l'aide de la télécommande qui se trouvait posée juste à côté de sa main. De nos jours, les salles de cours étaient de plus en plus fournie et grande, mais cette salle-ci, qui servait aussi de bureau à Terry lorsqu'il était sur le campus, avait un air intimiste qui était propice à la concentration et à la réalisation.
Une mélodie sans charme parvint aux oreilles de Terry. La maquette de la jeune étudiant se trouvait encore dans la chaine hifi. Il se leva, se dirigea vers la chaine hifi, ota le cd de son emplacement et le jetta dans la poubelle.
Il y avait déjà 5 autre maquette dans cette poubelle, des restes des étudiants d'hier et autant de rêves brisées. Certaine de ces maquettes auraient peut-être intéressé un autre professeur qui aurait estimé que soit les accords étaient juste, soit le tempo était intéressant, mais ce n'était que de la foutaise. Soit c'est bon soit c'est mauvais mais jamais les demi mesures n'étaient acceptées dans un monde comme celui de l'art.

Toujours plongé dans ses pensées, Terry n'entendit même pas le bruit d'une maine heurta la porte.
Soduain une tornade brune entra dans son bureau débitant des excuses plates et déjà mille fois entendue concernant un soit-disant réveil qui n'avait pas sonner. Terry avait pour politique de ne jamais laisser les retardaraires sans sanction, mais comme il n'avait encore jamais entendu de maquette de la jeune fille ou vu une de ses oeuvres, il préférait voir ou entendre avant de juger. Mais elle allait aussi savoir que dans ce genre de métier la ponctualité est de mise.


"Mademoiselle Sanchez, vous êtes virée."

Il se retrourna enfin vers la jeune femme. La regarda, elle était rouge pivoine, semblait à bout de souffle et avait semble-t-il oublié de se coiffer avant de venir.

"De plus votre allure négliger m'oblige à vous demander si vous pensez être au cirque ici. Savez)vous combien de personnes se sont présentées ici avec leur oeuvre, apprétée et vendant leur produit? Et savaez-vous combien de ces produits ont terminé leur vie dans cette corbeille? "

Il lui montra du menton la corbeille dans laquelle se trouvait les cd's des autres étudiants.

"Alors vous sembliez si prompte à débiter votre excuse il y a de cela quelque seconde, auriez-vous perdu votre langue entre temps?"
Revenir en haut Aller en bas
Christina Sanchez
¤A Beauty Angel¤

avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 08/06/2007

Carnet Scolaire
Niveau Scolaire:
16/20  (16/20)
Relationships:

MessageSujet: Re: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   Ven 15 Juin - 16:14

Christina le regarda les yeux grands ouverts, ce n’était plus des excuses qu’elle avait envie de lui faire, mais plutôt de lui mettre son poing dans la gueule, mais en jeune fille de bonne famille qu’elle était, et surtout parce que sinon c'était la porte directe elle se contrôla et dit le plus calmement possible

Monsieur Lound, ça fait combien de temps que je suis votre étudiante ? J’entame ma troisième année, n’est ce pas ? Et il me semble que pas une seule fois je n’ai été en retard. Et quand je vous dis que j’ai une panne de réveil, c’est la vérité, je ne vois pas pourquoi je vous mentirais. Et en ce qui concerne ma tenue, soit je venais ainsi vêtue dans un temps décent, soit j’étais impeccable, mais je ne serais pas là à vous présenter une fois de plus mes excuses.

Elle s’attendait à tout sauf, à ce genre d’accueil, il savait qu’il avait du pouvoir sur elle, c’était le prof, elle était l’élève, elle ne pouvait rien dire à part se confondre en excuses, mais lui en profitait, et ça, ça avait le don de l’agacé. Ce genre d’attitude, forcément ça lui rappelait celle de son père, cet être ingrat qu’elle détestait par-dessus tout. Ces gens qui avaient du pouvoir et qui s’en servait pour écraser les autres. Son père était le roi, l’égoïsme dans toute sa splendeur, "fais ce que JE te dis de faire et tout ira bien", comment le monde pouvait bien tourner avec des gens pareils au pouvoir ? Pourtant son père était loin d’être un des ces grands du monde, certes c’était un excellent commercial, mais ça s’arrêtait là, il ne pouvait diriger la vie des gens, mais ça, il avait tendance à l’oublier.
Elle respira un grand coup, surtout ne pas penser à son paternel, sinon c’était les larmes assurées, et aucunement elle n’allait donner ce plaisir à son prof. Parce qu’à en voir son air de réjouissance, il en avait déjà fait pleurer un ou une aujourd’hui. Elle comprenait qu’il devait être sévère d’autant plus pour des étudiants de troisième année qui à la fin de celle-ci sortiraient diplômés et prêt à entrer dans le monde du travail.
Elle continua de le regarder droit dans les yeux quelques secondes, puis baissa ceux-ci, deux possibilités s’offraient à elle, soit il la virait, et tout le temps qu’elle avait passé sur son projet aura été du gâchis, soit il lui donnait une seconde chance. Et elle espérait que se serait le cas, car elle ne s’était pas donné autant de mal, pour tout jeter vulgairement dans une poubelle.

Elle regarda de nouveau son prof, et à cet instant précis, elle aurait bien voulu, avoir le pouvoir de lire dans les pensées des gens, car elle serait d’avance à quoi s’en tenir et serait quitte de se ridiculiser, mais elle ne détenait pas ce don, alors elle continua de parler

Monsieur Lound, vous n’allez quand même pas me mettre à la porte. Je suis une de vos meilleures étudiantes, et vous savez bien, que je culpabilise vraiment de ne pas être arrivée à l’heure, vous savez aussi, que ça ne se reproduira jamais, alors SVP monsieur Lound, laissez moi vous montrez ce que j’ai fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Lo
Invité



MessageSujet: Re: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   Dim 24 Juin - 17:26

hj désolée pour le retard j'ai eu de gros soucis de connection

Terry écouta attentivement la jeune femme. Certe il la connaissait et savait pertinnement que c'était une personne qui était assez consencieuse et malgrès son air de gentille petite fille sage avait du caratère, mais il avait voulu voir jusqu'où elle irait pour trouver une excuse valable et elle la lui avait donner. Christina avait répondu à Terry lound, son prfesseur, d'une manière séche et directe, sans doute aurait-elle eu envie de le frapper. Oui Terry était certain que cette idée avait du éfleurer l'esprit de sa jeune élève.
Quoi qu'il en soit elle avait montrer qu'elle avait du caratère même si ce caratère s'était estomper par après faisant place à des lamentations que Terry avait moins apprécier.

Sans un mot il prit sa maquette de ses mains, et se dirigea vers la chaine hifi. Il sortit le cd de sa boite, le placa dans le compartiment spécifique de la chaine et appuyz sur le bouton on. Il prit la télécommande dans ses mains et alla s'installa sur le siège professeur qui se trouvait plus loin.

Il écouta de manière attentive, n'ayant toujours pas prononcé un mot à l'adresse de Christina.
Sans le laisser paraitre devant la jeune fille, il fut surprit du travail qu'elle avait réalisé. Certe les accords n'étaient pas tous parfaits et la partie piano n'était pas excellente, mais l'imagination et l'originalité de la mélodie le supris.
Christina était définitvement pas faite pour jouer d'un instrument quel qu'il soit, mais elle avait une faculté de composition indégniable.

" Savez-vous Christina que si vous aviez été à une audition, vous n'auriez probablement même pas pu vous présenter à cause de ce retard. Mais la première partie de votre discours aurait pu vous sauvez. Par contre les lamentations et les supplucations de la deuxième partie ne doivent plus jamais se représenter. Dans ce milieu il faut faire preuve de caratère et non de faiblesse. C'est votre discours agressif qui m'aurait obliger à écouter votre maquette si j'avais été casteur."

Il lui sourit après son petit discours espérant ainsi faire comprendre à la jeune fille qu'il ne lui en voulait pas et que son énervement, bien que motivé par ce retard, avait été largement exagérer de sa part.


"Pour en venir à votre maquette, je vous conseillerais d'essayer de trouver de meilleur musicien que ceux là, les accords sont faux, les notes légérements déplacées, et la synchronisation laisse à désirer, tout ce que je repproche à ce tas de cd planter dans la corbeille."

Il fit un léger signe de la main vers la corbeille.

"Par contre la mélodie et la composition sont êtrement riche et originale. Qui a composé la mélodie ? Vous ?"

Il avait reconnu la "patte" de la jeune fille mais il voulait qu'il lui dise elle même sa manière de procéder et lui laisser la joie de lui dire ,c'est moi, après tout il avait été assez agressif avec elle pour qu'elle puisse maintenant se metre en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Christina Sanchez
¤A Beauty Angel¤

avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 08/06/2007

Carnet Scolaire
Niveau Scolaire:
16/20  (16/20)
Relationships:

MessageSujet: Re: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   Dim 24 Juin - 19:36

Christina fut soulagé de voir qu’il prenait quand même son Cd, elle se donnait beaucoup de mal pour ce cours, même si ce n’était pas son préféré, elle préférait de loin celui d’architecture, mais comme les cours d’Arts étaient obligatoires, elle s’investissait à fond dans tous. Bien que si on lui avait dit un jour qu’elle devrait composer une chanson elle ne l’aurait pas cru. Mais elle s’était découverte une passion pour le piano, certes elle n’était pas une experte, mais elle s’en sortait quand même. N’ayant pas les moyens de se payer un prof de piano, elle avait appris d’elle-même. Elle composait donc toutes ses chansons au piano et ensuite, elle allait en studio, pour les enregistrer. Mais là encore n’ayant pas beaucoup d’argent, elle se contentait du studio d’enregistrement de l’université. C’était plutôt pas mal, mais quand on y connaissait rien en technologie, c’était la vraie galère. La première fois qu’elle y avait mit les pieds, un prof était là pour l’aider, mais il était loin d’être patient. Ce n’est pas que Christina mette du temps à assimiler, mais là, il lui fallait plus que quelques minutes.
Elle était donc d’accord avec son monsieur Lound quand celui lui disait que les accords étaient faux et que les notes étaient légèrement déplacées. Mais elle savait aussi que son prof était très doué et que si elle lui demandait un peu d’aide il accepterait. Encore heureux que son plus gros examen était celui d’architecture, la musique n’était pas un fort coefficient comme elle l’avait prit en option, mais elle se devait d’avoir la moyenne sinon, c’était l’élimination direct et de ce fait le redoublement. Et même si la belle latino adorait l’université, elle ne se voyait pas y passer une année de plus. D’autant plus qu’elle n’aurait plus ses meilleurs amis avec elle. Et plutôt elle aurait son diplôme, plutôt elle aurait un métier, et pourrait revoir sa mère ainsi que son frère et sa sœur.
Quand le professeur lui demanda si la mélodie était d’elle, elle répondit en souriant et en lui tendant le dossier rouge qu’elle avait apporté avec elle.


Bien sûr que j’ai composé la mélodie

Ce dossier comportait toutes les partitions qu’elle avait faite pour ce projet, elle en avait plusieurs et les avait toutes mises pour montrer d’un que c’était elle qui avait composé la mélodie et de deux qu’elle y avait passé beaucoup de temps. De plus ça montrait l’évolution de son travail. Elle n’était pas du genre à s’envoyer des fleurs, mais elle trouvait qu’elle ne s’en était pas sortie trop mal étant donné que ce n’était pas une musicienne dans l’âme.
Elle regarda son prof et se rappela la remarque qu’il lui avait fait, elle hésita mais demanda quand même après tout c’était son prof et il était là pour lui donner des conseils, même si ce qu’elle allait lui demander n’avait aucun rapport avec la musique


Alors d’après vous le côté agressif marche mieux que les lamentations ? C’est bizarre j’aurais pensé le contraire.


[Mais y a pas de problème Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En retard, le jour où il ne le faut pas! [PV:Terry]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brasser de l'air
» Jour 5 : "Il me faut savoir..."
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C O L U M B I A . U N I V E R S I T Y :: [• Columbia University •] :: [• Classrooms •] :: > Arts & Musiques-
Sauter vers: